Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Zoomalia prend toujours soin de nos animaux

Le e-commerçant de Saint-Geours-de-Maremne, spécialisé dans les produits et accessoires pour animaux de compagnie, a été très secoué ces derniers jours mais s’adapte à l’épidémie.


L’entreprise a fait le choix de poursuivre ses activités en hiérarchisant ses flux. La priorité est bien entendu donnée à l’alimentation de nos compagnons préférés, ainsi qu’aux produits d’hygiène. On en discute avec son dirigeant Pierre-Adrien Thollet.

Comme bon nombre de nos petits animaux préférés, nous avons en ce moment la sérieuse impression de vivre en cage. Mais au sein de Zoomalia, on continue de prendre et de préparer les commandes des clients. Et l’on est un peu passé par tous les états ces deux dernières semaines. « Au début de la crise, les deux premiers jours, nous avons enregistré 3 fois plus de commandes que nous avons dû traiter avec 3 fois moins d’effectifs. Cela a été très difficile », commente Pierre-Adrien Thollet, fondateur et DG de la société établie à Saint-Geours-de-Maremne et comptant ordinairement quelque 120 salariés.

Entre absences liées aux légitimes réflexes de panique ou aux nécessaires gardes parentales, il a fallu composer tout au long de la semaine dernière, avec notamment une seconde vague d’achats ayant entraîné des ruptures. L’activité a été fragilisée et l’entreprise n’a pas été très loin de fermer provisoirement ses portes, en dépit de l’importance non négligeable de certaines de ses missions. Toutes les mesures de précaution ont progressivement été mises en place.


Priorité à l’alimentation et l’hygiène…

La logistique, au cœur de l’activité du e-commerçant, continue de tourner en suivant les nouvelles règles sanitaires et les gestes barrière. Mais les fonctions support ont été réduites à leur plus simple expression. « Nous avons coupé notre effort de communication sur internet. Nous nous contentons en ce moment du référencement naturel », illustre le dirigeant. De façon générale, les bureaux se sont vidés et les fonctions commerciales, comptables et de SAV sont largement passées en télétravail ou en chômage technique. Le travail administratif est désormais assuré par 3 à 4 personnes, à raison de deux jours par semaine.


Côté flux, Zoomalia a fait le choix d’une gestion des priorités allant en faveur des commandes de produits alimentaires, mais aussi d’hygiène, alors que la saison des puces s’apprête à commencer. « En ce moment, le meilleur moyen d’être livré rapidement est de commander seul le produit dont on a besoin », précise Pierre-Adrien Thollet. Les commandes multiples et complexes, qui nécessitent un temps de préparation plus long, ne pourront pas être expédiées aussi vite que d’habitude : il vaudra donc mieux commander isolément un produit alimentaire ou d’hygiène dont on aura réellement besoin à court terme.

Car ces jours-ci, Zoomalia prépare et expédie quotidiennement entre 2.500 et 3.000 commandes, avec seulement les deux tiers de son personnel logistique habituel. La situation s’est donc un peu stabilisée. Le mardi 17, il avait fallu en faire autant avec la moitié des opérateurs logistiques, et ce en pleine journée de rush.


Pour l’entreprise, cette crise sanitaire ne tombe pas vraiment au moment idéal : Zoomalia devait justement lancer sa nouvelle chaîne logistique automatisée en ce début de printemps. Quoiqu’il en soit, nos petits compagnons ne seront donc pas oubliés en cette période de confinement. Et c’est tant mieux car comme l’écrit bien à propos l’entreprise sur sa page Facebook, citant Albert Schweitzer, « il y a deux moyens d’oublier les tracas de la vie, la musique et les chats ». Et surtout les chats…

Plus d’informations sur le site zoomalia.com