Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Question d’actualité : dans les coulisses des Prud’hommes

Une réelle évolution est en marche : Frédéric Puythorac, chef d’entreprise et conseiller, témoigne…

 


medef landes logoDe nombreux organismes paritaires, gérés conjointement par des représentants des chefs d’entreprise et des salariés, tiennent un rôle essentiel dans le bon déroulement de la vie économique et sociale.  Côté employeurs,  le Medef est au coeur du dispositif, en mobilisant des dirigeants pour assurer de nombreux mandats, le plus souvent bénévolement.


CODE TRAVAILAlors que le débat sur la réforme du code du travail fait l’actualité, nous avons voulu apporter un éclairage sur le fonctionnement de la juridiction qui a en charge de statuer sur les litiges liés aux contrats de travail.

Frédéric Puythorac, directeur des Thermes de l’Avenue à Dax, siège depuis 14 ans au Conseil de Prud’hommes de Dax, dans la section commerce. Il a aussi tenu le rôle de président et connaît donc parfaitement les rouages de cette juridiction.


PRUDHOMMESLa charge de travail est lourde pour un chef d’entreprise (ils sont 20 à assurer ce mandat sur Dax, au sein des 5 sections) qui doit ainsi dégager une vingtaine d’heures par mois pour les audiences, les délibérations, voire l’écriture des jugements et le volet administratif.

« Je me suis lancé dans ce mandat de conseiller au Prud’hommes tout à fait par hasard, à la demande du Medef. On ne pense pas forcément à cet enjeu majeur que représentent les mandats, ni à ce qui se passe derrière. Là, il n’y a pas de période d’observation, on est tout de suite plongé dans le bain avec les audiences qui s’enchaînent rapidement » précise Frédéric Puythorac.

« D’où l’urgence de se former à cette mission complexe. Avec le Medef, nous suivons 4 formations par an localement, et 2 au niveau national. J’y ai beaucoup appris et cela me sert bien évidemment pour être plus pertinent dans les débats autour des affaires qui arrivent sur la table du Conseil, mais aussi dans la gestion de mon entreprise ».


 

Une lourde responsabilité…

PRUDHOMMES 2Comme on le sait, l’impact d’une décision du Conseil de Prud’hommes peut être dévastateur pour une PME ou un artisan. Certains jugements peuvent, avec des sommes à régler parfois très élevées, mettre en péril l’entreprise elle-même.

« L’ensemble des conseillers prend de plus en plus conscience de ces enjeux, et l’état d’esprit a sensiblement évolué ces dernières années. Si notre mission est avant tout de dire le droit du travail, objectivement, il nous appartient de décider très librement du montant de la condamnation éventuelle. Et c’est là que les conseillers doivent mesurer ce qui est supportable ou pas pour l’entreprise » insiste Frédéric Puythorac.


PRUDHOMMES 3« L’ambiance au sein des Prud’hommes change. Il y a de plus en plus de professionnalisme chez les représentants des salariés et des entreprises, et cela se retrouve dans les jugements. La compétence de la juridiction est souvent confirmée par les juges professionnels de la Cour d’Appel » souligne le patron des Thermes de l’Avenue qui a également remarqué qu’il arrive désormais que des employeurs mettent des salariés aux Prud’hommes, « ce qui était impensable auparavant ».


thermes avenueEn dehors de ce mandat, particulièrement utile pour les entrepreneurs, Frédéric Puythorac dirige l’établissement familial depuis 2005.

Cette entreprise, implantée à Dax depuis 1931, fait partie des valeurs sûres de la capitale du thermalisme.


THERMES DAX 2Avec une cinquantaine de salariés, les Thermes de l’Avenue ont choisi d’adhérer à la coopérative Interhôtel pour préserver leur indépendance. L’établissement s’est résolument orienté vers le tourisme du bien-être, avec par exemple la création d’un spa, pour anticiper une évolution déjà sensible dans les comportements. Une bonne adresse à découvrir !

Informations sur le site Internet des Thermes de l’Avenue – cliquez ici


 

4 commentaires à propos de “Question d’actualité : dans les coulisses des Prud’hommes”

  1. Oui, certains jugements sont disproportionnés et peuvent tuer l’entreprise. Après on s’étonne que beaucoup préfèrent ne plus embaucher.

  2. Bravo à ceux qui se dévouent ainsi pour représenter les chefs d’entreprise aux Prud’hommes. Cela prend beaucoup de temps et c’est tellement indispensable pour faire entendre une autre voix. Merci

  3. Un salarié a tout a gagner en passant au Prud’hommmes, et sans risque, par contre un chef d’entreprise a tout à perdre. Merci à tout ceux qui se dévouent pour défendre notre cause.

Les commentaires sont fermés.