Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Potez s’offre Aérofonctions et passe le mur du son

Le groupe d’Aire-sur-l’Adour, spécialisé dans les aérostructures, a fait l’acquisition de cette entreprise du Lot, rebaptisée Potez Composites. Il franchit le cap des 500 salariés…


Basée à Cambes, près de Figeac, Aérofonctions et sa triple expertise complèteront idéalement le portefeuille d’activités de Potez. Le mois dernier, on a également appris que l’entreprise landaise participerait au projet de supersonique américain AS2, développé par Aerion.

C’était dans l’air du temps et au terme d’un processus de 9 mois, l’acquisition du lotois Aérofonctions par Potez a finalement été officialisée mi-décembre. L’entreprise et ses quelque 60 salariés entrent dans le giron du groupe d’Aire-sur-l’Adour sous le nom de « Potez Composites », nouvelle branche qui vient étendre un périmètre d’activités déjà composé de la fabrication de pièces élémentaires de grandes dimensions, de l’assemblage d’aérostructures, mais aussi de prestations de conception, de design et de maintenance (MRO).


À ces expertises se grefferont donc les 3 spécialités d’Aérofonctions, à savoir l’aménagement intérieur d’aéronefs (poste de pilotage, sièges, etc.), les structures composites (comme le capot d’hélice de l’A400M, les carénages extérieurs, les systèmes de flottabilité pour hélicoptères) et les équipements (boîtiers électriques, vannes, tuyauteries, etc.). L’entreprise est établie à Cambes, non loin du pôle aéronautique de Figeac.

Via ce rachat en forme de diversification, Potez devrait franchir le cap des 500 salariés, en comptant ceux de son entité sévillane, mais aussi tutoyer voire dépasser celui des 40 millions d’euros de chiffre d’affaires.


Une année 2019 conclue en beauté…

Autre avantage de cette acquisition : « Potez Aéronautique élargit ainsi son portefeuille clients », qui comprendra désormais des acteurs comme Collins Aerospace, Safran (Aircraft Interiors) et Liebherr Aerospace. Plus largement, le rapprochement s’inscrit dans la logique de consolidation de la filière aéronautique, en cours depuis maintenant une dizaine d’années, et devrait conduire à une amélioration de la compétitivité du groupe, qui pourra peut-être gagner des marchés plus globaux. Les activités des deux acteurs étant complémentaires, aucune incidence sur l’emploi ne sera à déplorer.


Tout au contraire, l’équipementier aéronautique et prestataire de services aturin s’était déjà signalé en juin dernier, au salon du Bourget, via le renouvellement et l’extension de son partenariat avec le conglomérat américain Northrop Grumman, pour lequel l’entreprise s’apprête à produire une trentaine de nouveaux empennages du E-2 Hawkeye (avion de surveillance) dans les 5 ans à venir, ce qui devrait in fine occasionner la création de 20 à 30 emplois.


Et cela n’aura pas été tout pour 2019, puisqu’on a appris pendant les fêtes que Potez participerait au projet de nouvel avion supersonique américain porté par Aerion Corporation et soutenu par Boeing. Le groupe landais va non seulement fabriquer mais aussi concevoir toutes les portes du futur AS2, jet de 12 places dont le premier vol est annoncé pour 2024. C’est une belle marque de confiance pour Potez, qui rejoint donc la liste des partenaires d’Aerion, au côté notamment du motoriste GE Aviation.


Bref, l’année s’est terminée en beauté au sein de Potez, qui pouvait bien arroser ça avec un joli petit concours de « pulls moches » de Noël. En attendant de voir ses portes franchir le mur du son…

Plus d’informations sur le site potez.com