Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

NP Rolpin a retrouvé des ambitions

Le concepteur et fabricant d’éléments bois de Labouheyre, actuellement dans une très belle dynamique, a décidé d’investir 10 millions d’euros sur 3 ans…


L’entreprise avait été rachetée en 2014 par le groupe japonais Nankai Plywood, spécialisé dans les solutions d’agencement intérieur. Sous l’impulsion de Christian Desmé le redressement est assez spectaculaire : son chiffre d’affaires aurait presque doublé en 4 ans.

Depuis 1973, NP Rolpin travaille un pin maritime « issu à 100% de la forêt landaise » et conçoit des éléments d’agencement intérieurs et extérieurs. Basée à Labouheyre, elle emploie 110 personnes et aurait réalisé entre 15 et 16 millions d’euros de chiffre d’affaires l’an dernier. C’est quasiment deux fois plus que les 8,5 millions d’euros générés en 2014, année du rachat de NP Rolpin par le japonais Nankai Plywood, qui souhaitait alors mettre un pied en Europe.


Cette dernière opération a donc tout l’air d’avoir porté ses fruits, tout comme la direction prise par le DG Christian Desmé, un ancien du groupe SKF déjà passé par le Japon et la Chine. Une réorganisation et une petite cure de toyotisme et de « lean manufacturing » plus tard, la société peut désormais se projeter un peu plus facilement dans l’avenir.

Dernièrement, elle a annoncé qu’elle investirait 10 millions d’euros sur 3 ans pour moderniser son outil de production landais et optimiser la fabrication des contreplaqués, panneaux et autres lambris. Dans cet objectif, certaines sommes seront également affectées à la formation des salariés, sujet important chez NP Rolpin, dont la nouvelle organisation se fonde sur la polyvalence des équipes.


Le pin des Landes à la mode « zen »…

Mais le principal investissement, estimé à 4 millions d’euros, consistera d’abord à remplacer l’actuelle chaudière biomasse par une installation GNL (gaz naturel liquéfié), un nouveau choix d’approvisionnement énergétique (en vapeur, nécessaire à la phase d’étuvage du bois) qui devrait contribuer à l’amélioration du rendement et à de substantielles économies. La mise en service est prévue pour 2020.

Quant aux 6 autres millions du plan, ils devraient assez largement concerner les machines et l’outil de production, notamment dans l’optique « d’optimiser le rendement de la matière première ». C’est le principe du susdit « lean manufacturing » (gestion au plus juste et sans gaspillage), aussi bien conciliable avec la rentabilité qu’avec le respect des exigences environnementales. En deux mots et pour faire simple, les vertus du « zen » ont l’air de bien réussir à l’exploitation du pin des Landes. L’objectif du plan d’investissement sera notamment d’accroître la production de panneaux et de franchir le cap des 40.000 m3 annuels.


Pour avancer et poursuivre sa modernisation, NP Rolpin peut compter sur la force de frappe de sa maison-mère (Nankai Plywood réalise aujourd’hui autour de 157 millions d’euros de chiffre d’affaires). Le président de cette dernière, Toru Maruyama, s’est d’ailleurs rendu dernièrement au salon Interzum, en Allemagne, où il a rejoint les équipes de la filiale landaise. À l’occasion de ce salon, l’entreprise de Labouheyre a pu présenter sa récente gamme YUI (revêtement mural avec un effet de « bois sculpté ») via un nouvel outil d’immersion 3D.

Si vous cherchiez justement à refaire votre salon à vous…

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici