Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Le leader européen des sanitaires publics est landais

Depuis Josse, Denis Hugounenq développe MPS Toilettes Automatiques et France Inox Industrie, deux entreprises complémentaires qui se sont rapprochées en 2017…


MPS, acronyme de Michel Planté Systèmes, est devenu incontournable sur le plan européen depuis 1992. Et depuis, il ne cesse d’évoluer.

Le fabricant de toilettes publiques, qui emploie près d’une soixantaine de personnes, a développé un partenariat avec France Inox Industrie en 2017, spécialisée dans le travail de l’inox et la fabrication de mobilier urbain, et de cuisines pour professionnels.

Deux entités très complémentaires sur de nombreux points avec notamment l’inox comme matière première commune et la clientèle des collectivités publique. Cette collaboration a aussi permis de se tourner vers un avenir commun sur le marché du mobilier urbain. C’est la société holding DHIX (déjà créée depuis 2013), basée à Josse, qui est chargée de mutualiser les savoir-faire des deux entreprises.


« Le chiffre d’affaires de MPS est en hausse de 15%, avec une forte progression de l’export, qui représente 20% de l’activité. France Inox Industrie, de son côté, progresse de 10%, au niveau du mobilier urbain (60% des ventes) et des cuisines », précise Denis Hugounenq.

Comme tout le monde, MPS et France Inox Industrie ont cependant été impactés par la crise sanitaire. « Nous avons dû arrêter notre activité pendant un mois, et mettre nos employés au chômage partiel. Mais nous avons repris totalement notre travail depuis le 11 mai. Un vrai soulagement ».

Financièrement, Denis Hugounenq prévoit tout de même une perte. « Pour 2021, nos ventes étant très liées aux achats des collectivités locales, nous pensons qu’il y aura un petit trou d’air, dû au décalage des élections et de la mise en place des nouveaux conseils municipaux ».


Pour la reprise, MPS et France Inox Industrie ne sont pas véritablement en manque de travail. « Nous avons la chance d’avoir un carnet de commande complet jusqu’à la fin de l’année. Désormais, nous essayons juste de rattraper le retard accumulé », explique Denis Hugounenq.

Assez logiquement, toutes les mesures de sécurité et d’hygiène seront mises en place, et « facilement applicables compte tenu de la grandeur de nos ateliers » se réjouit le président de MPS.

« Le gouvernement a pris beaucoup de mesures très positives, maintenant il faut se remettre au travail et arrêter de compter sur l’état providence ».