Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Le kiwi Oscar fête (quand même) ses 40 ans !

Reconfinement oblige, cet anniversaire programmé par Primland a dû être annulé. Mais l’entreprise a quand même voulu marquer le coup et nous offre une petite rétrospective…


Cet évènement a été l’occasion pour les dirigeants de Primland de prendre la parole et de dire leur « grande confiance en l’avenir ». Même si l’année 2020 n’a pas fait sourire tout le monde, les perspectives de la campagne de commercialisation s’annoncent bonnes.

Crise sanitaire, oui, mais pas de crise de la quarantaine pour Oscar, le petit nom de marque du kiwi commercialisé par l’entreprise Primland, filiale de la Scaap Kiwifruits de France. Car oui, Oscar est né il y a déjà 40 ans, quand Guy Poylecot et François Lafitte l’ont baptisé pour faciliter la commercialisation des kiwis du GIE de producteurs du Sud-Ouest monté 4 ans plus tôt, en 1976.


Depuis, il est passé bien de ces charmants fruits par les gosiers d’ici et d’ailleurs, entre la création de la Scaap, en 1982, celle de l’union de coopératives françaises Alliance Kiwi France, en 2003, ou encore la conquête de marchés toujours plus nombreux pour le kiwi d’ici au fil des décennies, de l’Espagne à la Corée du Sud en passant par le Canada, Taiwan, Singapour, Hong Kong, les États-Unis, l’Argentine, le Brésil et bien sûr le Chili, où une filiale avait été créée il y a plus de 20 ans pour proposer aux mordus une « offre de contre-saison », et donc des fruits toute l’année.

Entretemps, la Scaap Kiwifruits de France et l’AKF ont pris des vitamines en avalant ou en intégrant de nombreuses coopératives. Dernières opérations en date : l’entrée de Cadralbret dans l’AKF l’an dernier, et avant cela l’intégration de Landadour dans la Scaap (en 2017).


Une commercialisation en bonne voie…

Malheureusement, il n’y aura pas foule à l’anniversaire d’Oscar : « La crise sanitaire ne permettra pas l’organisation d’un évènement qui devait réunir clients, partenaires, journalistes professionnels, fournisseurs, producteurs et tous les collaborateurs », explique Primland. Mais on fera contre mauvaise fortune bon kiwi, puisque « les récoltes actuelles annoncent une saison sous le signe de l’optimisme. Le marché français devrait en effet représenter plus de 70 % des ventes de fruits origine France, avec le toujours premium Oscar vert Hayward très plébiscité par le consommateur, mais aussi avec les premiers volumes d’Oscar Gold et d’Oscar Red ». La qualité du fruit s’annonce également optimale cette année.


Primland se déclare prêt pour la commercialisation à venir (10.000 tonnes de kiwis verts et 500 tonnes d’Oscar Gold d’origine française). L’entreprise prévoit plusieurs campagnes ciblées, un vaste programme de sensibilisation auprès du public et des médias, des PLV aux couleurs des 40 ans d’Oscar et des jeux concours sur les réseaux sociaux.

Et pour commencer à nous appâter, l’entreprise a édité un sympathique document-anniversaire retraçant toutes les étapes de production du kiwi, de la plantation du verger jusqu’au palais du client final en passant par la taille d’hiver et le palissage (« attachage » des branches pour les maintenir dans une direction donnée), l’éclaircissage d’après la floraison, l’irrigation estivale, la taille d’été, la récolte, le contrôle qualité, le calibrage par lots et les opérations de logistique (conditionnement, expédition, etc.) et d’acheminement jusqu’en rayon.


Pour marquer le coup (on n’a pas tous les jours deux fois 20 ans), les dirigeants de Primland (le président François Lafitte et le DG Jean-Baptiste Pinel) ont fait d’encourageantes déclarations malgré ces temps difficiles. « Nous allons continuer à enrichir notre offre. Notre travail rigoureux dans la sélection de nouvelles variétés et l’apprentissage permanent de nouvelles méthodes de culture, se traduisent déjà par un fort développement de l’Oscar Gold. Notre travail de R&D sur l’Oscar Red dévoile de réelles opportunités pour l’avenir. L’augmentation programmée des nouvelles plantations, soutenue par une nouvelle génération de kiwiculteurs, nous assure un avenir optimiste pour garantir une croissance de nos volumes », a ainsi expliqué Jean-Baptiste Pinel.

Bon : même si on ne sera pas là pour l’aider à souffler les bougies, on souhaite un bon anniversaire à ce filou d’Oscar, dont on ne doute pas qu’il continuera de nous en faire voir de toutes les couleurs !

Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici