Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

La CCI des Landes s’engage pour développer le e-commerce

Ce mercredi 29 avril, elle a initié un grand appel à projets destiné aux commerçants du territoire souhaitant se lancer dans la vente en ligne et anticiper l’après-crise…


François Lafitte, président de la CCI des Landes, plaide pour un territoire « innovant en termes d’engagement des commerçants dans une démarche de e-commerce ». La chambre consulaire annonce qu’elle mettra ses compétences à disposition de ceux qui veulent franchir le cap.

C’est dit : l’avenir du commerce local se jouera en partie sur la Toile. « Nos commerçants de proximité qui devaient déjà faire face à un marché global et mondialisé se retrouvent aujourd’hui face à de nouvelles difficultés », a expliqué ce mercredi François Lafitte, le président de la CCI des Landes.


Des difficultés non seulement immédiates, mais aussi à moyen terme faute de visibilité. Car « la période que nous vivons n’a pas connu de précédent et nul ne peut prédire comment la sortie de crise s’opérera, comment se comporteront les consommateurs, ni quelles nouvelles parts prendront les multinationales du commerce, notamment en ligne, sur les marchés nationaux et internationaux de demain ».

Le président a cependant rappelé que le département, peu touché par l’épidémie, avait des atouts pour rebondir après la crise. Pour les commerçants, ce rebond passera en grande partie par le développement de la vente en ligne, comme on a déjà commencé à le vérifier pendant le confinement, avec de nouvelles solutions de drive mutualisé, de vente à emporter ou de livraison à domicile.


Des expertises multiples au service des commerçants…

Pour aller encore plus loin et aider les commerçants à développer ce type d’activité, la CCI lance un nouvel appel à projets baptisé « Innov’Commerce ». Concrètement, « la CCI accompagnera les commerçants pour qu’ils puissent s’entourer des compétences de conseillers, producteurs dans les domaines du web, du marketing, de la formation, du conseil, de l’accompagnement, du coaching, de la gestion des stocks, de la logistique », a expliqué François Lafitte. La chambre pourra apporter sa contribution « dans le choix de plateformes performantes et adaptées aux besoins des commerçants ».

Avec la crise, les circuits courts ont le vent en poupe, et selon la CCI, c’est le moment d’en profiter et de lever la tête face aux géants du Web, quitte d’ailleurs à s’unir et à se fédérer en réseaux, et tout ceci afin de rendre le marché national dans son ensemble plus accessible.


Le devenir du commerce local en dépend : « pour envisager l’avenir avec espoir, nous, chefs d’entreprise, commerçants tous secteurs confondus, devons franchir un cap sur l’appropriation des outils digitaux et de commerce en ligne », a finalement résumé le président.

La CCI landaise, outre sa mission actuelle d’accompagnement de crise, a déjà lancé plusieurs initiatives. Elle a lancé une marque « Landes Expériences » qui offrira « la possibilité aux entreprises du secteur de valoriser leurs actions et de développer des outils de communication simples et impactants, comme des films haut de gamme de présentation d’activité, à tarifs compétitifs », et sera dans les prochains mois associée à une plateforme collaborative pour créer du lien entre entreprises.


En ce moment et pour en revenir à cette problématique de la digitalisation, la CCI met également à disposition des commerçants et de leurs clients une plateforme de bons d’achats solidaires : « Le commerçant crée gratuitement son espace en ligne, le client se rend sur la plateforme, achète un bon d’achat, puis récupère son produit en magasin dès la fin du confinement ».

Pour les acteurs du commerce local, c’est sans doute le moment idéal de se lancer…

Informations et contacts sur le site internet landes.cci.fr

Contacts par mail

1 commentaire à propos de “La CCI des Landes s’engage pour développer le e-commerce”

  1. Bonjour,
    Les commandes ne sont qu’une partie de la vente, il y a aussi la livraison : aurons-nous toujours le temps de faire la queue devant les boutiques lorsque le travail et l’école reprendront ? Peut-on aussi réfléchir à la mise à disposition dans des « consignes »… ?

Les commentaires sont fermés.