Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

La CCI des Landes plus que jamais avec les entrepreneurs

La chambre consulaire a dressé un bilan de son action depuis le début de la crise sanitaire. Bon nombre de ses dispositifs d’accompagnement sont toujours en place, voire étendus…


Entre accompagnement d’urgence, élaboration d’un « programme rebond » et promotion des mesures de relance de l’État auprès des entreprises, la Chambre de commerce et d’industrie des Landes n’a pas manqué d’activité en 2020. Et le travail se poursuit cette année.

On se souvient que dès le début du premier confinement, la CCI des Landes avait activé une cellule d’urgence destinée aux entreprises. En deux mois, cette dernière avait traité plus de 2.000 demandes et accompagné 900 dirigeants.

La chambre consulaire s’est ainsi très vite imposée comme un relais idéal entre les TPE-PME en difficulté et les pouvoirs publics, informant d’un côté les premières des mesures de soutien mises en place par l’État et la Région (prêts, reports de charges, fonds régional, etc.), et remontant de l’autre aux seconds les préoccupations spécifiques des entrepreneurs, artisans et commerçants touchés par la crise du covid. Le réseau de financement « Initiative Landes », lancé en 2004 par la CCI (qui l’administre), la CMA et le Département, a en outre eu la charge de gérer et d’instruire localement les prêts à taux zéro du fonds de solidarité et de proximité régional.


Aider les entreprises à rebondir…

La chambre consulaire, on s’en rappelle, s’était aussi illustrée en lançant une plateforme d’approvisionnement en équipements sanitaires. Près de 1.000 entreprises landaises seraient passées par cette plateforme, via laquelle ont été fournis plus de 300.000 masques. En parallèle, une liste complète des fournisseurs locaux de matériel de protection avait été dressée, et toutes les capacités de fabrication de masques en tissu recensées.

Au-delà de l’urgence, la CCI des Landes a très tôt songé à l’après-confinement, notamment en imaginant et en mettant en place avec les collectivités territoriales un accompagnement personnalisé afin d’anticiper les difficultés des entreprises, de prévenir les faillites mais aussi d’identifier les opportunités de rebond pour certaines. Dans cette optique, un questionnaire avait été adressé à toutes les entreprises landaises, et un millier d’appels ont été passés pour prendre contact avec celles intéressées. La CCI procède maintenant à l’accompagnement et au coaching personnalisé des entreprises au profil adéquat.


Avec le reconfinement de novembre, la chambre consulaire a réactivé sa cellule d’urgence. De nouveau, elle a remonté les préoccupations et besoins des entreprises et orienté près de 160 entrepreneurs vers les dispositifs publics. Elle a de même travaillé au « développement de contacts individuels et de webinaires techniques » pour informer les sociétés locales sur les dispositifs de relance et plus largement d’encouragement à l’innovation. Une action qui se serait déjà traduite par près de 400 entretiens et visites de PME/PMI.

Au-delà, le réseau de CCI du pays est désormais mobilisé dans son ensemble pour porter le plan « France Relance » présenté en septembre dernier (déjà 100 milliards d’euros débloqués sur deux ans), avec un rôle d’accompagnement des acteurs locaux dans leurs transitions écologique, numérique, organisationnelle et/ou à l’export.


Diagnostics numériques en cours…

Depuis la rentrée de septembre, la DGE, les CCI et les Direccte se rapprochent par exemple des entreprises industrielles pour identifier leurs besoins. Cette démarche a permis 350 prises de contact dans les Landes, où les industriels ont pour priorités le maintien des compétences, l’innovation et les transitions numérique et écologique.

Sur tous ces sujets, la CCI peut aider les entreprises à faire valoir leurs projets d’investissement. « A ce jour, une dizaine de projets d’investissements significatifs ont été identifiés dans les Landes, dont trois projets de plus de 10 millions d’euros », expose la CCI, qui ajoute que 5 ETI du département sont « déjà entrées dans les dispositifs », à savoir les groupes Thebault, Archimbaud et Gascogne dans la filière bois, et Potez et Latelec (Latécoère) dans l’aéronautique.


Les efforts se portent aussi vers les commerçants. La CCI landaise déclare par exemple avoir « sensibilisé l’ensemble des unions commerciales et près de 70 commerçants en direct aux accompagnements existants en matière de digitalisation ou de cross-canal. L’objectif était d’identifier les besoins dans ce domaine et de proposer des diagnostics de maturité numérique aux TPE ».

Le travail se poursuit, puisque dans le cadre de ce plan France Relance, le réseau de CCI doit réaliser (dans les 4 mois qui viennent) quelque 5.000 diagnostics numériques gratuits pour les artisans, commerçants et indépendants qui en feront la demande, dans les Landes comme ailleurs.

« Ce diagnostic permettra d’évaluer la maturité numérique de leur entreprise et de les aider à entamer leur transition numérique en élaborant un plan d’action individualisé et adapté. Il sera réalisé en présentiel ou à distance selon les contraintes du chef d’entreprise, par les conseillers consulaires et abordera l’ensemble des thématiques liées au numérique », précise la CCI. Avis aux amateurs…


Plus d’informations sur le site internet, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *