Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

JO de surf – Landes et Pays Basque en concurrence ?

Biarritz et Hossegor, qui devaient faire candidature commune pour accueillir les Jeux Olympiques 2024, font bande à part au risque de se faire doubler par Lacanau…


C’est une surprise, qui est intervenue au moment du dépôt des lettres d’intention auprès du Comité d’organisation des JO, présidé par le Béarnais Tony Estanguet. Rien n’est encore définitif, mais…

La bataille s’annonce serrée et pour l’emporter, les Landes ou le Pays Basque, seuls ou ensemble, vont devoir présenter un dossier très solide. Face à eux, il y aura du lourd avec Lacanau, accompagné par Bordeaux, mais aussi Tahiti avec la très célèbre spot de Teahupoo. La Torche en Bretagne devrait aussi entrer dans la course aux JO.


En octobre dernier, les Landes et le Pays Basque avaient officialisé leur décision de présenter une candidature commune pour organiser les épreuves de surf lors des Jeux Olympiques Paris, sous la bannière #wesurf2024.

C’est Tokyo 2020 qui accueillera les premières épreuves olympiques de l’histoire du surf, inscrit en tant que sport additionnel. Face à l’enjeu, le Département des Landes, la communauté de communes MACS, Hossegor, Capbreton, Seignosse et Biarritz avaient ainsi choisi de s’associer pour présenter une candidature commune afin de se donner les moyens de rivaliser avec les autres prétendants.


De nombreux champions, du surf et d’autres disciplines, comme Amélie Mauresmo, Zoë Grospiron, Nathalie Dechy, Mathieu Crépel, Edouard Delpero, Tom Carroll et Miky Picon étaient présents à Biarritz, pour cette officialisation. Mais aussi, le président de la Fédération française de surf, Jean-Luc Arassus, ou encore des chefs d’entreprise et même Franck Riboud, l’ex patron de Danone.

Pour le pool basco-landais, « cette candidature offre le plus beau terrain de jeux qui soit en Europe avec 30 kilomètres de plages, 15 spots mondialement connus, un environnement 100% naturel adossés à un savoir-faire incontestable en matière d’organisation de grands évènements mondiaux. L’unique étape française du Championnat du Monde WSL se déroule depuis plus de 30 ans entre Hossegor, Seignosse et Capbreton, le dernier championnat du Monde ISA organisé en Europe s’est tenu en 2017 sur la Grande Plage de Biarritz ».


Nouvelle donne, un seul spot…

Le problème est venu du cahier des charges dévoilé par le Comité d’organisation des JO : il impose un site unique pour toutes les épreuves, alors que la candidature commune des Landes et du Pays Basque prévoyait de disputer les épreuves à Biarritz, Hossegor, Capbreton et Seignosse.

Donc, les Landes et le Pays Basque ont présenté chacun leur candidature. Ce qui déclenchera automatiquement une visite officielle de chaque site : le 1er août pour Biarritz et le lendemain pour Hossegor-Capbreton-Seignosse.

Les Landais et les Basques auront ensuite jusqu’au 30 septembre pour le dépôt de la candidature. D’ici là, ils doivent absolument se donner les moyens de l’emporter en unissant leurs atouts. L’été s’annonce chaud.