Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • PreviFrance partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Jean Boyer, champion landais des spiritueux

Reprise en 2015 par Dominique Ribéreau-Gayon, la société Jean Boyer élabore, met en bouteille et commercialise des spiritueux de toutes sortes…


L’entreprise approvisionne un réseau de 1.200 clients, majoritairement des cavistes indépendants, répartis dans toute la France.

Réorganisée, elle a stabilisé son activité et investi pour gagner en réactivité. Elle peut désormais se concentrer sur l’amélioration de sa présence dans les magasins, tout en continuant de miser sur la qualité.

Créée en 1994, la distillerie artisanale Jean Boyer, basée à Saint-Geours-de-Maremne, a toujours disposé d’un savoir-faire dans l’élaboration de pastis et dans l’importation et l’assemblage de whiskies écossais qu’elle sélectionne et met en bouteille. Mais depuis, ses gammes se sont étoffées de rhums, de whiskies français, de gins et d’eaux de vie, toujours patiemment sélectionnés. Elle réalise aujourd’hui un chiffre d’affaires de 3,5 millions d’euros (HT), en croissance de 4 à 5 % par an.


Dominique Ribéreau-Gayon, après 20 années passées dans la Maison Johanès Boubée, a repris Jean Boyer il y a trois ans. Il cherchait une entreprise du secteur des vins et spiritueux, de petite taille (une quinzaine de salariés), dans le Sud-Ouest et surtout bien positionnée en termes de qualité des produits. C’est la Banque Pouyanne, partenaire historique de l’entreprise, qui l’a accompagné dans cette reprise et se trouve depuis à ses côtés dans ses projets d’investissement.

En effet, l’entreprise a dû investir, d’une part pour se mettre en capacité de mieux réagir face aux pics de commandes, et d’autre part dans la réorganisation de son entrepôt logistique (environ 1.000 m2) afin d’y gérer un nombre croissant de références. Elle prévoit demain de faire évoluer son système informatique et ses machines de conditionnement pour atteindre un niveau de qualité encore supérieur.


Étendre le réseau de clients…

Le premier objectif du repreneur a été « d’organiser la montée en compétence des équipes et leur permettre de prendre une plus grande autonomie dans la gestion de leur travail ». Autrement dit, il s’agissait de décentraliser un peu un management très resserré, et par là le pilotage opérationnel de l’activité. Dans le cadre de remplacements et de créations de poste, la société a en outre recruté 4 personnes.

Maintenant que « les bases organisationnelles ont été consolidées en interne », notre interlocuteur se dit « prêt pour de nouveaux challenges ». Le prochain défi est naturellement celui du développement commercial de l’entreprise, qui compte 1.200 clients en France, essentiellement des cavistes indépendants. Très bien implantée à l’ouest de l’axe Lille-Biarritz, elle souhaite se développer dans toutes les zones où elle n’est pas assez présente afin de mieux croître sur un marché des cavistes « assez atone, avec beaucoup d’ouvertures et de fermetures de points de vente ».


Ce développement commercial doit aussi passer par le lancement de nouveaux produits, la présence sur des salons et de nouvelles « forces de vente », agents VRP, etc. En attendant, se profile le traditionnel pic d’activité des fêtes de fin d’année, évidemment très important et marqué dans ce secteur des spiritueux. Un petit challenge en soi.

Plus d’informations sur le site internet – cliquez ici