Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Hossegor – Pédebert change de peau et rebondit

Ouverture d’un magasin bio L’Eau Vive, lancements fréquents de nouvelles activités et des projets à venir d’hôtel, d’espace fitness et de pépinière d’entreprises…


Alors que débute la 3ème tranche des travaux prévus sur la zone d’activité de Soorts-Hossegor, les modalités de sa « revitalisation » en termes d’emploi viennent d’être arrêtées.

Après le départ de Billabong à Saint-Jean-de-Luz et le licenciement de 63 personnes annoncés en début d’année, une convention a été signée le 30 juillet dernier entre le préfet des Landes et Na-Pali, l’entreprise qui exploitait la célèbre marque (on le rappelle rachetée par le groupe Boardriders début 2018), en vue de la « revitalisation du bassin d’emploi de Soorts-Hossegor ».


En d’autres termes, il s’agissait de s’accorder sur des montants d’aides à la création d’emplois, non pas forcément compensatoires mais devant au moins permettre à la zone hossegorienne d’amortir un peu le choc.

Or s’est tenue vendredi dernier, à la sous-préfecture de Dax, « la première réunion du comité de pilotage chargé de définir les modalités de déploiement » de ces aides, maintenant bien arrêtées. D’abord, sur les 192.000 € mis à disposition par Na-Pali pour la création d’emplois durables, 40.000 seront « directement fléchés » pour les postes spécifiquement créés « sur les anciens sites commerciaux désormais fermés ».


Nouveaux aménagements, nouvelles activités…

Ces aides seront accordées pendant 18 mois à raison de 4.000 € par emploi créé sur la zone Pédebert dans son ensemble, et de 3.000 € par emploi créé sur les communes de Soorts-Hossegor, Angresse, Capbreton et Seignosse. Au terme d’une période d’un an, « une aide de 2.000 € pourra être allouée aux entreprises créant des emplois sur les 19 autres communes du territoire de la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud ».

Au surplus de ces dispositions, Na-Pali participera à hauteur de 95.500 € au « financement de la sécurisation de la grande braderie annuelle » et « à la pérennisation et à la diversification d’activités économiques en lien avec la filière glisse ». Le dispositif est effectif depuis ce lundi, et un prochain comité de suivi aura lieu le 24 octobre.


Pendant ce temps, la dernière des 3 phases de travaux d’aménagement et de voirie prévues sur la zone Pédebert vient de débuter. Avec la précédente, s’était achevée en avril la transformation des avenues des Sabotiers, des Charpentiers, des Tonneliers, des Menuisiers et des Artisans, ainsi que la création d’un carrefour giratoire, de stationnements et d’une voie cyclable.

La troisième tranche de travaux consistera en l’aménagement des avenues des Tisserands et des Rémouleurs, ainsi qu’en celui du carrefour giratoire prévu à l’extrémité de cette dernière, soit au nord de la zone. La fin de ces travaux est prévue pour avril 2020.


Du côté de l’activité elle-même, on aura noté plusieurs opérations comme le lancement d’un nouveau magasin bio L’Eau Vive, au printemps, et encore tout récemment d’un espace golf indoor. Plusieurs projets d’implantation seraient plus ou moins proches d’aboutir, tels un espace de fitness (en face de Billabong), une pépinière d’entreprises de la glisse (début 2020) et un hôtel-dortoir novateur de 80 lits (horizon 2021).

Et tout cela sans compter la fameuse braderie du week-end de Pâques, qui continue année après année de drainer une clientèle conséquente… En bref, la zone Pédebert devrait pouvoir maintenir son statut de poumon économique de la glisse. Et nous réserver quelques surprises dans les mois et années qui viennent.


Rendez-vous sur pedebert-hossegor.com

Visualisez les travaux – ici