Ils sont partenaires de Business Landes
  • Asfo partenaire de Business Landes
  • CCI Landes partenaire de Business Landes
  • Action Sécurité partenaire de Business Landes
Publié le

Bicok réinvente le carrosse… en Chalosse !

De l’idée un brin farfelue au projet concret et longuement mûri, les trois copains à l’origine de cette « tiny house » itinérante ont franchi le pas. Et roulez jeunesse…


Ce n’était au départ qu’un concept un peu délirant, inspiré à trois bons amis par ces foules d’Américains expropriés suite à la crise des subprimes et qui ont finalement fait leurs nouveaux domiciles de caravanes et de maisons de fortune.

À l’arrivée, ce n’est certes pas une révolution, car cela fait de longues années que les fabricants et designers de yourtes, de caravanes, de mobil homes et d’autres formes d’habitations alternatives planchent sur ce genre de sujet. Mais il faut bien avouer que cette bicoque-là ne manque pas de personnalité.


Si nos « concepteurs et constructeurs de maisons mobiles depuis toujours » semblent dotés d’un certain sens de l’humour, ils ont tout de même eu le temps de penser leur « Bicok One », premier prototype en partie développé et bâti du côté d’Ozourt, dans les moindres détails. D’abord dans ses dimensions et dans son poids, lequel ne devait point excéder les 3,5 tonnes pour que l’habitation demeure tractable avec un simple permis B, à l’instar de notre bonne vieille caravane.

Ensuite dans son design et dans ses matériaux, de l’ossature bois « à la landaise » à l’isolation faite de jeans usagés, en passant par un bardage classieux en peuplier donnant à la « tiny house » de nos trois copains l’allure de la cabane idéale au fond des bois. Et enfin, la maisonnette veut se distinguer par sa fonctionnalité et ses performances énergétiques.


« Rêvé et construit sur la côte atlantique »…

Doté d’un poêle à bois, de toilettes sèches, d’un réservoir de 60 litres d’eau chaude, d’un système de recyclage de l’eau, d’un toit ouvrant avec terrasse panoramique, notre « carrosse de Chalosse » (4,25 m de haut et 6,60 de long) avait déjà passé le dernier week-end de mars sur la place dacquoise de la Fontaine Chaude, attirant « environ 400 personnes simplement curieuses ou très intéressées » par ce concept.

Quelques heureux élus avaient même gagné le droit d’y rester pour la nuit. La Bicok One a donc remis ça à la Foire expo de Dax et a même reçu une petite visite de madame le maire, Élisabeth Bonjean, par ailleurs présidente de la Communauté d’agglomération du Grand Dax. Prochaine étape : la fête du fleuve de Jarnac, les 11 et 12 mai prochains.

 


Même si l’on n’en est encore qu’au stade de la première tiny house produite, les choses pourraient s’accélérer assez vite, et Bicok annonce déjà une commercialisation pour l’été 2019. Côté prix, il était récemment question d’une « formule hors d’eau/hors d’air à partir de 34.900€ TTC », et l’on parlerait de coûts de l’ordre de 60.000 à 70.000€ en incluant tous les équipements. Des prix qui donnent une idée, mais qui pourraient eux aussi évoluer, en fonction du nombre d’unités mises en chantier.


À propos de ces nouvelles formes d’habitat, Christophe Herbreteau, récemment de passage sur Souvenirs FM, parlait d’un « marché de niche », déclarant notamment viser le secteur de l’hébergement touristique, qui développe depuis un moment des propositions insolites allant de la roulotte à la cabane perchée. Mais les mœurs évoluent vite et il se pourrait bien que dans quelques années, nos bicoques se multiplient « au fond du jardin » des particuliers.

A suivre sur la page Facebook – cliquez ici